En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Chouette Actu !

[Parcours Citoyen] Retour sur l'exposition "Connaître, faire connaître, commémorer le génocide des Tutsi du Rwanda"

Par Nicolas Olivier MOREAU, publié le mercredi 3 avril 2024 18:44 - Mis à jour le mercredi 10 avril 2024 00:14
Let's talk about Rwanda
Du 4 au 9 avril, les élèves de 3ème1et les professeurs qui les accompagnent ont organisé une exposition exceptionnelle et mémorable dans la Grande Salle de la Mairie de Guéret...

L'exposition : « Connaître, faire connaître, commémorer le génocide des Tutsi du Rwanda » a eu lieu du 4 AU 9 AVRIL 2024 dans la Grande Salle de l’Hôtel de Ville
Esplanade François Mitterrand, 23000 Guéret.

Les élèves de la classe de 3ème 1 du collège Jules Marouzeau, les professeurs qui les accompagnent, Madame Le Maire de Guéret et Monsieur le Principal du collège ont été heureux d'accueillir de nombreux visiteurs dont tous les élèves de 3ème du collège !

Le reportage de Marie-Jeanne Delepaul, journaliste à France Bleue Creuse, permet de mesurer l'engagement des élèves et des personnels du collège dans ce projet :

https://www.francebleu.fr/infos/education/trente-ans-apres-le-genocide-des-tutsi-au-rwanda-une-expo-montee-par-des-collegiens-de-creuse-6057555

Au journal de 7h du 9 avril 2024...

Au journal de 7h30 du 9 avril 2024...

Au journal de 8h du 9 avril 2024...

Exposition Rwanda

Un GRAND BRAVO aux élèves pour leurs travaux extraordinaires et pour l'installation le mercredi 3 après-midi.

Exposition Rwanda

Une GRAND MERCI aux professeurs : Monsieur VALADOUR, Madame DE SAINT-VAURY, Madame TESTIER, Monsieur MORSARD et Madame VALLET !

REMERCIEMENT SPECIAL à Monsieur CONAN, Chef Cuisine du collège et pâtissier de formation qui a préparer un superbe gâteau pour le vernissage. Un autre MERCI SPECIAL aux personnels et aux parents qui se sont relayés pour ouvrir l'exposition ainsi qu'à M. MICELI, M. ALLEYRAT et M. SAVORET pour leur aide technique.

MERCI AUSSI A LA VILLE DE GUERET ET A MADAME LE MAIRE.

Texte lu par Monsieur VALADOUR lors du vernissage.

1994 : le génocide des Tutsi du Rwanda

Connaître, faire connaître, commémorer

« Ijoro ribara uwariraye ». « Seul celui qui a traversé la nuit peut en faire le récit ».

Cette expression rwandaise illustre l’immense difficulté à raconter le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994.

A l’approche des commémorations des 30 ans du génocide, les élèves de 3e1 du collège Jules Marouzeau s’y sont pourtant attelés.

Dès la classe de 4e en étudiant la colonisation du Rwanda à la toute fin du XIXe siècle par les Allemands d’abord, puis les Belges ensuite pendant la Première Guerre mondiale. Cette première approche historique leur a permis de saisir la mise en place d’une différenciation raciale entre Hutu et Tutsi par les colons belges, là où, à l’origine, n’existait qu’une distinction sociale.

En 3e ils ont poursuivi leur travail d’histoire. Le renversement d’alliance voulu par les Belges dans les années 1950, l’émergence d’un nationalisme hutu (assimilant Tutsi et colons), les premiers massacres (1959), la naissance de la République rwandaise puis son indépendance (1962) et les discriminations systématiques subies par la minorité tutsi. La guerre civile qui éclate en octobre 1990, les accords d’Arusha visant à y mettre un terme, le contexte de radicalisation du gouvernement hutu, avec à sa tête le président Juvénal Habyarimana…

Et puis l’attentat visant l’avion présidentiel, le 6 avril 1994.

100 jours, un million de victimes. « Icyo gihe », « ce temps-là ».

Comment se relever, comment reconstruire, se reconstruire, comment juger, comment punir… par l’étude des procès du Tribunal Pénal International pour le Rwanda et des gacaca, les élèves ont pu saisir les mécanismes de la reconstruction à l’œuvre au Rwanda, sans rien nier des difficultés, encore nombreuses aujourd’hui.

Ce travail de recherches, d’histoire et de mémoire, s’est inscrit dans un contexte pédagogique plus large : en français, avec Mme Testier, les élèves ont étudié Petit Pays de Gaël Faye, mis en voix des extraits de l’œuvre qu’ils ont enregistrés et écrit des poèmes ; en anglais, avec Mme de Saint-Vaury, ils ont travaillé sur des œuvres tels que Upright Men de Bruce Clarke, la BD Déogratias de Jean-Philippe Stassen ou des témoignages de rescapés, tel celui d’Annick Kayitesi… En éducation musicale, avec Mme Vallet, ils ont écrit, composé et mis en musique une chanson qui traite du génocide. En arts plastiques, avec M. Morsard, ils ont fabriqué des panneaux inspirés de l’art rwandais traditionnel, l’art Imigongo, motifs abstraits géométriques, en relief, colorés ou non.

C’est tout ce travail, dont nous sommes particulièrement fiers, que nous vous invitons à découvrir et que nous dédions à toutes les victimes du génocide.

M. Valadour, pour l’équipe enseignante du projet.